7 - 10 janvier 2015

Treize heures de vol dans un Airbus A 380, quelque peu fatigués, nous voici arrivés à l’aéroport de Sydney.

Première impression : Il est 7 h du matin, c’est l’été, une belle lumière estivale s’étire sur la ville et déjà la température grimpe.

Un passage dans la City pour découvrir l’appartement de notre fils, puis nous reprenons la route vers le sud des New South Wales.

Trois heures de route, quelques haltes pour se reposer, car la nuit a été courte, et nous arrivons à St Georges Basin pour prendre possession de notre location, un lodge avec vue sur l’Océan Pacifique, situé dans la baie de Jervis.

Lodge St Georges Basin

 

SDC16153

Jervis Bay est entourée par le Booderee National Park, St Georges Basin et l'Océan. La zone est riche en patrimoine aborigène et une importante faune australienne indigène y prospère, dans l'eau comme sur la terre.

Le Booderee National Park est détenu par la Communauté aborigène de Wreck Bay et a toujours constitué une terre importante pour le peuple indigène des Koori. « Booderee » est un mot aborigène signifiant « baie d'abondance » ou « abondance de poissons ».

Cette baie est une combinaison unique de paysages côtiers, marins et continentaux.

Jervis Bay

Nos randonnées dans le Booderee National Park nous immergent dans des forêts d’eucalyptus d’une taille impressionnante. Les chemins mènent vers l’océan et longent des lacs où les pélicans nagent tranquillement. Le calme est parfois troublé par le bruit strident de quelques oiseaux que nous ne voyons pas, la hauteur des arbres nous les cache.

Parc national

Plage

 

Plage de sable blanc

Aires de repas et barbecue

Forêt d'eucalyptus vers l'Océan Pacifique

 

Panoramique plage

 

Pélican sur le plan d'eau

Le lendemain à une centaine de kilomètres, nous découvrons un autre parc national le Murramarang National Park. La forêt présente d’autres espèces d’arbres. Les palmiers se mêlent aux cycas, les fougères immenses s’élèvent vers le ciel,  tout est grand, la nature est généreuse.

Panneau Murramarang Park

DSCF6384

 

Murramarang National Park

 

Murramarang National Park 3

Murramarang National Park 2

Nous rencontrerons les premiers kangourous deux jours après notre arrivée. Au bord d’une plage du Pacifique, dans un bois, ils se prélassaient et visiblement nous les gênions. Nous sommes restés à bonne distance et ils se sont déplacés tranquillement, sans grande énergie.

Kangourous 2

 

DSCF6378

Les oiseaux multicolores se sont montrés au détour d’un chemin, leurs cris aigus nous ont permis de les repérer.

Oiseaux multicolores

Les aires de repos disposent de barbecues et sont présentes dans tous les parcs nationaux. Les forêts sont si vastes qu’il est rare de croiser des randonneurs, toutefois, nous en avons croisé quelques-uns. C’est sur les lieux de repas que nous avons rencontré des Australiens en vacances et quelques touristes étrangers, dont des Français.

Des espaces réservés au camping étaient occupés par les vacanciers. Tous ces parcs sont équipés pour permettre aux visiteurs d’être au plus près de la nature et de profiter de l’environnement.

Plan d'eau

Au bord d'un port de pêche, des pélicans et des mouettes se disputent les restes de poissons que leur donne un pêcheur.

Port de pêche

Pélican sur le port de pêche

Ces quatre jours passés au sud de l’état des New South Wales nous ont permis d’apprécier cette nature riche, authentique et préservée. C’est une approche intéressante pour s’imprégner de l’atmosphère du continent australien et de ses grandes étendues. Nous aurons parcouru environ 1000 kilomètres (aller et retour) tout en restant dans un seul état.